L’Higénamine, un pre-workout poison?

I. QU’EST CE QUE L’HIGENAMINE

fe0945d83e6f59fb21a5364c2a3b809cd19bcc36.jpgL’Higénamine est une substance qui compose les plantes comme la Tinospora crispa (forets tropicales ou mixtes à feuilles caduques en Asie et en Afrique). Aussi appelé Norcoclaurine (1-benzyl-1,2,3,4-tetrahydroisoquinoline alkaloid), il est rentré dans la liste des produits interdits par la WADA (World Anti Doping Agency) dans sa liste actualisée de 2017. Il est utilisé principalement pour ses effets prétendus de « brûleur de graisse », en agissant par une stimulation des récepteurs B2 adrénergiques avec deux actions: augmentation de la lipolyse/thermogenèse, augmentation de la réactivité dans l’action.

higenamine-moleculeL’higénamine est présente dans la liste 2017 des substances interdites en permanence, dans la catégorie S3 des béta-2 agonistes. Des athlètes comme la marcheuse Liu Hong ou encore le footballer Mamadou Sakho ont été contrôlés positif à cette substance et sanctionnés.

De nombreux effets indésirables ont été rapportés concernant cette substance, notamment des tremblements, une hypokaliémie, tachycardie, trouble du rythme cardiaque, rupture tendineuse/musculaire. Cependant les études concernant les effets ou cas de nutri-vigilance sur cette substance sont encore trop peu nombreux.

II. HIGENAMINE ET RISQUE SUR LA SANTÉ, QUE NOUS DISENT LES ÉTUDES?

Les études principalement médicales ont étudié l’effet de l’higénamine sur certains effets cellulaires ou pharmacologiques. Cependant les essais sur l’homme restent assez peu nombreux.

higenamineUne première étude (Sang-Rok Lee et al, 2013) parle de l’effet de l’ingestion d’un cocktail (Higénamine + caféine 270mg + yohimbe) ou d’un placebo administré en double aveugle avec un plan croisé (les 16 personnes testaient les deux protocoles avec un intervalle de temps acceptable de 6 à 8 jours). Des échantillons de sang étaient récoltés après ingestion a 30 minutes, 60 minutes, 120 minutes, 180 minutes. Ils ont relevé les « free fatty indice » les taux de graisses dans le sang, le glycérol, le pouls cardiaque, et la pression sanguine. Il s’est avéré que l’Higénamine stimule la lipolyse puisque le taux de masse grasse dans le sang augmente, une augmentation significative modérée de 3 battements par minute en moyenne est observée, et une augmentation de la pression systolique de 12 mmHG.

Jack3d-ingredients-from-jacked3dorg-websiteEn 2015 plusieurs études se succèdent, avec une étude in vivo sur des cellules de type cardiomyocytes et cardiomyoblastes (Richard Calvert et al, 2015). Ils se sont rendu compte que la consommation de 31.3 ng/ml a 313 ng/ml d’Higénamine donnait un effet dose-réponse sur la fréquence cardiaque. Concernant l’étude de la caféine, ils ont trouvé que 250µM augmente significativement la fréquence cardiaque. On vous laisse imaginer l’effet cumulé Higénamine et caféine sur le rythme cardiaque, une augmentation significative. La même année, un cas de rhabdomyolyse assez grave est rapporté suite a l’utilisation de 150% de la dose journalière recommandé sur une formule de Jack3D micro dosé contenant de l’Higénamine (Jonathan Jeter and al, 2015) chez un jeune homme de 22 ans après une séance de split sur le dos. Le jeune homme s’est rendu aux urgence quelques temps après son entraînement durant lequel il avait surconsommé sa dose journalière de Jack3D micro dosé, assailli par une douleur sur le flan gauche, plus exactement sur les muscles paraspinaux au niveau des vertèbres thoraciques et lombaires. Les examens sanguins et urinaires révélaient des taux élevés sur des marqueurs hépatiques et rénaux. Le diagnostique fut confirmé avec une IRM, rhabdomyolyse avec début de nécrose tissulaire sur les muscles paraspinaux. La douleur l’a suivie pendant plus de 3 mois. Malheureusement cette étude de cas ne nous permet pas d’inférer directement un effet de l’Higénamine, cependant ce psychostimulant a pu entraîner une euphorie durant l’entrainement du jeune homme, le poussant a surestimer ses capacités de force et de résistance à l’entraînement, le one more rep lui aura été fatal.

Une dernière étude fut mené sur 8 semaines avec 4 groupes expérimentaux (RJ Bloomer and al, 2015), chacun recevaient soit un placebo, soit de l’higénamine, soit de la caféine, soit un cocktail d’higénamine de caféine et de yohimbe). Aucuns résultats n’a pu démontrer une quelconque influence de l’higénamine sur une modification du rythme cardiaque ou de la pression systolique.

IV. UN COMPLÉMENT ALIMENTAIRE « PRE WORKOUT SANS DANGERS », QUE PENSER?

Il est certain qu’un manque de documentation et de recherches cliniques viennent nous poser question sur l’effet ou non de l’higénamine sur un potentiel risque pour la santé. Cependant, il ne faut pas oublier que les compléments alimentaires, notamment les pre-workout, ont plusieurs substances ayant des effets similaires dans leur formule. Les effets cumulés de plusieurs stimulants dans un même produit, utilisés dans un effort physique intense, avec d’autres consommations non contrôlées et peut être surconsommés, peut certainement constituer un risque non négligeable pour les catégories de populations ayant des prédispositions médicales et génétiques à ces substances.

La balance des pour et des contres est difficile à mettre en place, cependant, est ce que l’achat d’un produit assez onéreux, et ayant des effets controversés sur la santé mérite vraiment le prix pour lequel on le paie…?

V. BIBLIOGRAPHIE

  • Bloomer, Rj, Jm Schriefer, and Ta Gunnels. “Clinical Safety Assessment of Oral Higenamine Supplementation in Healthy, Young Men.” Human & Experimental Toxicology 34, no. 10 (October 2015): 935–45. doi:10.1177/0960327114565490
  • Calvert, Richard, Sanah Vohra, Martine Ferguson, and Paddy Wiesenfeld. “A Beating Heart Cell Model to Predict Cardiotoxicity: Effects of the Dietary Supplement Ingredients Higenamine, Phenylethylamine, Ephedrine and Caffeine.” Food and Chemical Toxicology 78 (April 2015): 207–13. doi:10.1016/j.fct.2015.01.022.
  • Jeter, Jonathan, Kent J. DeZee, and Laura Kennedy. “A Case of Paraspinal Muscle Rhabdomyolysis in a 22-Year-Old Male After Ingesting a Supplement Containing Higenamine.” Military Medicine 180, no. 7 (July 2015): e847–49. doi:10.7205/MILMED-D-14-00647.
  • Lee, Sang-Rok, JohnHenry M. Schriefer, Trint A. Gunnels, Innocence C. Harvey, and Richard J. Bloomer. “Acute Oral Intake of a Higenamine-Based Dietary Supplement Increases Circulating Free Fatty Acids and Energy Expenditure in Human Subjects.” Lipids in Health and Disease 12, no. 1 (2013): 148.
  • Praman, Siwaporn, Michael J. Mulvany, David E. Williams, Raymond J. Andersen, and Chaweewan Jansakul. “Hypotensive and Cardio-Chronotropic Constituents of Tinospora Crispa and Mechanisms of Action on the Cardiovascular System in Anesthetized Rats.” Journal of Ethnopharmacology 140, no. 1 (March 2012): 166–78. doi:10.1016/j.jep.2012.01.006.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :