ANALYSE D’ARTICLE – GO BIG OR GO HOME

Quels sont les contenus cachés des sites pro muscularité ? C’est ce qu’a cherché à analyser cette article à travers le screening des thématiques présentes sur les sites faisant la promotion du muscle, des compléments alimentaires, du bodybuilding et autres sujets connexes.

ICI

De nombreuses études ont démontré le lien entre le visionnage et la consultation de médias et les troubles du comportement alimentaire et de l’image du corps. Par exemple, l’exposition à des médias contribue à l’insatisfaction corporelle et au travail d’augmentation de la masse musculaire chez les hommes (Smolak 2006/ Tylka 2011).

Les hommes reportant une insatisfaction corporelle et un fort désir d’augmenter leur musculature visionnement des images de corps musclés dans les médias (Arbour, 2006). Ce visionnage intensif conduit à l’internalisation du « media driven body ideals » qui est un grand prédicteur du drive for muscularity (Daniel, 2010).

Pour étudier l’impact de ces médias, il faut dans un premier temps comprendre le contenu de ces médias ! Murray et son équipe ont donc décidé d’analyser 421 pro muscularity websites, blogs et forums onlines avec des analyses statistiques,

LES CONTENUS RELEVÉS  :

  • Pratiques diététiques rigides (26.2%)
  • Pratiques sportives rigides (18.4%)
  • Vanter les bénéfices de la muscularité (16.1%)
  • Encourager à prendre du muscle (15.9%)
  • La stigmatisation des corps non idéaux (11.4%)
  • La marginalisation des autres zones de vie (6.1%)
  • La consommation de substances (3.3%)
  • La minimisation des risques médicaux (2.6%)

QUE FAUT-IL EN PENSER ?

Les contenus relevés sont sans surprises, cependant leur listing s’imposait nécessaire pour avoir une meilleure compréhension des influences possibles de ces messages sur les individus les recevant. Attention aux généralités ! Le problème qui s’impose est la question de l’attribution des messages relevés (ou leur analyse), mais aussi la prévalence en fonction de leur type (site commerciale, site sportif, blog de passionnés…). Est ce qu’un site commercial présente la même stratégie de communication sur ces contenus qu’un site de passionné? Ainsi, il aurait été intéressant de constater la possibilité chez certains sites commerciale de toucher des populations spécifiques pour vendre leurs produits en faisant la promotion de vente de compléments alimentaires pour prendre du muscles. A contrario  d’un passionné qui fait la promotion de ce genre d’information pour une réalisation personnelle, un but de vie structurant.

Pour de nombreux auteurs, la mise en avant de ce genre de contenus est comparable aux messages retrouvés sur les sites pro-anorexie (pro-Ana) et leurs impact dans ces populations vulnérables. (Le développement des sites pro-muscularité est comparable à la promotion de la maigreur sur les sites pro-ana (Wilson et al., 2006)). 

Pour Murray, ce travail devrait pouvoir aider les cliniciens à travailler avec les patients présentant des troubles du comportement alimentaire ou la symptomatologie de la dysmorphie musculaire en comprenant l’influence de l’environnement sur le développement et le renforcement de certains symptômes. Une parenthèse sur le besoin de distinguer une pratique sportive qui doit retrouver le chemin du respect de soi et du bien être avant de le voir comme quelque chose de pathologique sur un continuum où la limite entre normal et pathologique est parfois difficilement distinguable.

Un article intéressant mais qui manquerait un peu d’approfondissement !

Jérôme CUADRADO

BIBLIOGRAPHIE

  • Daniel, S., & Bridges, S. K. (2010). The drive for muscularity in men: Media influencesand objectification theory. Body Image, 7, 32–38. http://dx.doi.org/10.1016/j.bodyim.2009.08.003 
  • Smolak, L., & Stein, J. A. (2006). The relationship of drive for muscularity to sociocul-tural factors, self-esteem, physical attributes, gender role, and social comparisonin middle
  • Tylka, T. L. (2011). Refinement of the tripartite influence model for men: Dual bodyimage pathways to body change behaviors. Body Image, 8, 199–207. http://dx.doi.org/10.1016/j.bodyim.2011.04.008 
  • Wilson, J. L., Peebles, R., Hardy, K. K., & Litt, I. F. (2006). Surfing for thinness: A pilotstudy of pro-eating disorder web site usage in adolescents with eating disorders.Pediatrics, 118, e1635–e1643. http://dx.doi.org/10.1542/peds.2006-1133

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :